Archives par étiquette : Apprentissage

Les rôles de l’accompagnant au sein d’une communauté d’apprentissage d’enseignants

LES RÔLES DE L’ACCOMPAGNANT AU SEIN D’UNE COMMUNAUTÉ D’APPRENTISSAGE D’ENSEIGNANTS

Dionne, L., Savoie-Zajc, L., Couture, C. (2013). Les rôles de l’accompagnant au sein d’une communauté d’apprentissage d’enseignants. In Canadian journal of éducation. 36(4). 175-201.

Source : http://www.cje-rce.ca/index.php/cje-rce/article/view/1664

www.cje-rce.ca/index.php/cje-rce/article/download/1664/1651

Aperçu

Cet article a pour objectif d’éclairer les rôles de l’accompagnant dans une communauté d’apprentissage visant le développement professionnel d’enseignants. L’analyse secondaire des données a été réalisée selon un canevas théorique basé sur : 1) les moments de l’accompagnement, 2) les dynamiques d’accompagnement et 3) les stratégies de soutien au processus et au contexte global d’investigation. À l’issue d’une analyse de contenu, les résultats révèlent que l’accompagnant assure la mise en place de relations de qualité et l’ajustement des pratiques, et que son rôle principal consiste à maintenir l’équilibre environnemental et dynamique de la communauté d’apprentissage.

 

Aimez et partagez !

Le développement professionnel des enseignants et ses effets positifs sur les apprentissages des élèves

Helen Timperley

Professeure, Université de Aukland

Timperley, H. (2011). Le développement professionnel des enseignants et ses effets positifs sur les apprentissages des élèves. In Revue française de pédagogie. 174.

Source : http://rfp.revues.org/2910

Article publié le 15 mars 2015. Article libre de droits en janvier 2016 à http://www.cairn.info/revue-francaise-de-pedagogie-2011-1-page-31.htm

Aperçu

Cet article étudie les données de la littérature quant aux modalités de développement professionnel des enseignants : quel type de développement professionnel contribue le mieux à une amélioration des apprentissages des élèves? L’auteure affirme que la formation dite holistique a des effets plus bénéfiques que les formations isolées. L’enseignant ayant une grande capacité d’autorégulation doit être mis en situation de saisir ce que fait l’élève afin d’ajuster sa pratique. Le cœur de la formation professionnelle doit être le processus d’apprentissage plus que le contenu à enseigner. Si on veut améliorer les résultats, il faut être apte à poser un diagnostic juste et pertinent des difficultés des élèves afin d’ajuster sa pratique professionnelle. Les activités de formation professionnelle doivent engager les enseignants dans leur démarche même de formation et de développement professionnel. À la page 37, l’auteure précise que le rôle des formateurs; ils « doivent reconnaitre la complexité des pratiques professionnelles et leur apporter de la valeur ajoutée, en accompagnant les enseignants dans la satisfaction des besoins d’un public hétérogène, notamment les élèves dont les résultats sont inférieurs à ceux des autres. Il est indispensable d’avoir une vision globale des pratiques des enseignants plutôt que de les contourner, et d’apporter des propositions et des pratiques alternatives par des exemples concrets. » Bonne lecture!

Aimez et partagez !